Menu

Nouvelle cabane pour les bergers

L’estive du Crabère est située sur la commune de Melles. 1300 brebis y sont en « estive » de mi-juin jusqu’à mi-octobre (en fonction des conditions météorologiques). Au fil des semaines, le troupeau se déplace sur l’estive : cabane du Plan des Sédères, cabane d’Uls et cabane d’Auéran.

Ces cabanes permettent d’abriter les 2 bergers (Gérald et Marco) qui gardent le troupeau sur la période. Au Plan des Sédères, une toute petite cabane en pierres permet de loger 1 berger. Le second se loge dans un tente. Autant dire que les conditions de vie des bergers est très spartiate.

A l’initiative du Groupement Pastoral, le projet de construction d’une 2ème cabane sur le plan des Sédères s’est concrétisé fin juin. Cette cabane est conçue en 10 éléments suivant la technique de « l’ossature bois ». Chaque cadre est constitué de chevrons et des plaques d’OSB, clouée sur le cadre, prennent en sandwich un isolant.

La première phase a consisté à décharger le camion (du constructeur de la cabane) au col d’Artigascou. Pas de photos parce que l’orage était aussi au rendez-vous et que nous avons pris des seaux d’eau sur la tête pendant cette opération.

Deuxième phase : l’héliportage.

La cabane en kit, prête pour être héliportée
C’est parti…

En quelques rotations, les éléments sont à destination.

« Lulu » aux commande de son Ecureuil B3

Le lendemain, grand beau au-dessus de la mer de nuages qui recouvre la vallée. Nous sommes en place tôt le matin. Aucun bras ne sera superflu.

L’atelier de montage. Il y a pire.

Les plots qui supportent la cabane ont été réalisés quelques semaines auparavant par Pascale et Gérald. Mais il faut déplacer les parties de la cabane qui ont été héliportées sur son lieu d’implantation. Et c’est lourd.

On a l’air « facile » comme ça, mais il fallait plusieurs pauses avant d’arriver à l’endroit du montage.

Deux éléments constituent le plancher.

Le plancher positionné sur les plots.

Puis vient la pose d’un pignon.

Pose du pignon Sud avec la porte d’entrée. Chaque pignon est constitué de 2 éléments.

Puis montage des éléments de toiture, en 4 parties.

Il faut des bras.

 

Au moins, il y a déjà un peu d’ombre.

Le montage de la toiture se poursuit. Il fait chaud et la fatigue due au transport se fait sentir. Enfin, pour moi.

Sur la droite, la plaque de protection du conduit des fumées du poêle à bois.

Après avoir mis en place le pignon Nord, pose des chevrons sur lesquels seront fixées les tôles de la toiture.

Les consignes de sécurité sur l’utilisation de l’échelle ont été perdues pendant la montée…

Habillage de la toiture. Petite fenêtre avec volet sur le pignon Nord.

Elle est jolie avec son bardage en mélèze.

 

La nouvelle cabane et l’ancienne au second plan.

 

Versant Nord de la nouvelle cabane. Fenêtre et son volet son posés. Le luxe dit Marco.

 

Versant Sud avec la porte d’entrée.

Après une bonne journée de travail, la cabane est opérationnelle. Il reste un peu de travail à Gérald et Marco : réaliser un escalier et un palier pour permettre un accès facile à la porte d’entrée. C’est surtout qu’en l’état, une sortie en urgence risque de mal se terminer : la marche est haute.

Mais cette réalisation est déjà programmée et sera rapidement en place.

Bonne initiative que cette construction. Nous sommes au 21ème siècle, les conditions de vie des bergers doivent être suivre le progrès social. Un minimum de confort leur est dû.

1 comment

ANNIE AYRAL

Belle initiative du groupement pastoral, en attendant la réalisation future de l’extension de la petite cabane existante..

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.